Accueillir ses émotions

Accueillir ses émotions

Les émotions peuvent être définies comme étant des « réactions affectives transitoires d’assez grande intensité, habituellement provoquées par une stimulation venue de l’environnement » (d’après le dictionnaire en ligne du Larousse) Si certaines nous apparaissent comme étant bénéfiques, d’autres au contraire peuvent nous animer de manière plus négative. Pourquoi ressentons-nous des émotions plus ou moins fortes et comment faire quand on se sent dépassé par celles-ci ? En développement personnel, il est intéressant de s’arrêter sur les émotions car elles jouent un rôle prépondérant dans notre quotidien. C’est pourquoi je vous propose de découvrir pourquoi et comment accueillir ses émotions.

Dans notre vie de tous les jours, nous sommes amenés à faire des choix. Ces choix, plus ou moins faciles et évidents, sont faits en fonction de l’émotion que l’on souhaite ressentir. En effet, l’essence même de notre motivation au quotidien est de ressentir ou d’éviter une émotion. On ne se rend pas forcément compte de la mécanique mentale qui s’opère en nous pour ressentir une émotion plutôt qu’une autre, pourtant, on va naturellement rechercher les émotions positives et éviter les émotions négatives. Quand malgré tout une émotion négative survient, on essaie de la fuir ou de l’occulter pour ne pas la ressentir. Mais en agissant ainsi, on ne fait que la rendre plus angoissante et de la faire grandir en nous. Les émotions négatives ne s’évanouissent pas comme par enchantement juste parce qu’on décide de ne pas les écouter. En choisissant de les fuir, on adopte la stratégie « reculer pour mieux sauter ».

Savoir identifier ses émotions

Pour ne plus redouter les émotions négatives, il est important de savoir les identifier. Généralement, elles appartiennent au domaine de la tristesse ou de la peur (la colère, nous l’avons vu dans un précédent article, étant une émotion qui en cache une autre et qui est générée par l’une des deux précédentes). Plus on apprend à écouter ses émotions et moins elles ont besoin de résonner fort en nous. Il faut savoir que l’émotion, même négative, doit être vue comme une alliée. En effet, toutes les émotions ont un rôle à jouer, un message à apporter et en tant qu’être humain on est parfaitement équipé pour ressentir et faire face à ces émotions. 

Dans notre société, être émotif n’est pas bien perçu. Il faut savoir contrôler ce qu’on ressent, contrôler les émotions qui nous animent, quelles soient négatives ou positives. Pourtant, cette idée va à l’encontre de notre processus biologique puisque les émotions sont des signaux d’alarme, des indicateurs. Quand on ressent une émotion négative ou positive, elle nous donne une indication de où on en est et dans quelle mesure ça correspond à la direction dans laquelle on veut aller. Elle nous donne une indication sur notre état d’esprit et si on dirige nos pensées dans un sens qui nous est favorable ou non. Quand on est heureux, qu’on ressent un sentiment de bonheur, on est généralement en alignement avec nos valeurs et nos aspirations. Quand on ressent une émotion négative au contraire, c’est une indication qu’on n’est pas sur la bonne voie pour nous.

Aussi, aujourd’hui on a tendance à croire qu’il ne faut ressentir que des émotions positives, qu’il faut être heureux en permanence. De ce fait, dès qu’une émotions négative surgit on peut se dire que ce n’est pas normal et la rejette. Sauf qu’en rejetant une émotion négative, en la fuyant ou en lui résistant, on ne fait que l’accroître, ce qui peut provoquer des crises d’angoisse ou de panique par la suite. Pour éviter d’en arriver là, il faut apprendre et accepter d’accueillir ses émotions. 

Que faire quand on se sent dépassé ?

Pour commencer, il faut accepter que la vie n’est pas faite à 100% de positif et qu’on ne peut pas ressentir des émotions positives 24h/24 7j/7. La vie c’est autant de positif que de négatif et c’est tout à fait normal car c’est grâce au négatif qu’on prend conscience du positif.Toutes les émotions sont donc les bienvenues en nous car elles ont toutes un message à délivrer et il faut donc toutes les accueillir de la même manière, qu’elles soient positives ou négatives.

Quand on se sent démunie face à ce qu’on ressent et qu’on se sent incapable d’agir, il faut justement ne rien faire et mettre son cerveau sur pause. L’émotion est liée à ce qu’il s’est déjà passé ou à ce qu’il va peut-être, probablement se passer. Physiologiquement le coeur et le cerveau fonctionnent ensemble, en respirant profondément on ralentit notre rythme cardiaque et on envoi un message de calme et de sérénité à notre cerveau qui va donc se détendre également.

Pour accueillir ses émotions, il faut se détendre, respirer et laisser venir l’émotion. On peut essayer de la nommer, de l’identifier et de voir comment elle se manifeste physiquement en nous. On peut également essayer d’analyser quelle pensée s’est manifestée avant qu’on ressente cette émotion et de voir s’il y a corrélation entre notre pensée et notre émotion. Faire ce processus d’accueil permet d’amenuiser les émotions négatives et ne pas ruminer toute la journée aussi. Ne pas être agacés par ses réactions et faire preuve de bienveillance envers soi-même permet de faire face à ses émotions.

accueillir ses émotions

Accueillir ses émotions

 
 
00:00 / 00:09:21
 
1X
 
Partager:

2 Commentaires

  1. 3 décembre 2019 / 00:06

    Je suis totalement d’accord quand tu dis que les émotions doivent être considérées comme des alliées !

    • Pauline
      Auteur
      11 décembre 2019 / 00:44

      Chaque chose a son importance, si elles n’étaient des alliées pour notre corps, pour nous, on en serait dépourvu aha

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :