Adopter un mécanisme de pensées positif

Adopter un mécanisme de pensées positif

Chaque expérience que nous vivons commence avec nos pensées. Ce sont nos pensées qui déterminent la manière dont on se sent et ce sont nos émotions qui dictent nos actions. Toutes nos expériences sont interprétées par nos pensées. Ainsi, si on souhaite changer quelque chose qui ne nous plait pas dans notre vie, il convient de s’intéresser de plus près au contenu de nos pensées.

Vous pouvez découvrir la version audio de cet article en bas de la page 😉

Pourquoi favoriser la pensée positive ?

L’être humain est constitué de pensées et de croyances. Une croyance est une pensée que nous avons confirmé en lui associant une expérience répétée. Par exemple, on peut penser de nous-même qu’on est quelqu’un de maladroit. Si à plusieurs reprises on casse un verre, ou on trébuche, notre cerveau va se dire « tu vois, tu es maladroite » et une simple pensée devient une croyance. A ce titre, il existe des croyances positives et des croyances limitantes qui naissent de pensées positives ou négatives. Si on pense régulièrement de manière négative, on peut se créer des croyances limitantes qui vont nous freiner dans notre vie de tous les jours.

Comme je le disais plus haut, les pensées que nous avons déterminent nos émotions. Notre état dépend donc directement du contenu de nos pensées. Quand on se sent heureux, serein, motivé, généralement nous avons des pensées positives et lorsqu’on se sent triste, démotivé, stressé, nous avons des pensées plutôt négatives. Les pensées négatives alimentent nos peurs et polluent nos émotions, notre comportement et notre attitude. Un état positif au contraire, améliore notre créativité, donne confiance en soi et diminue notre niveau de stress. D’où l’importance d’adopter un mécanisme de pensées positif.

Quand on adopte un mécanisme de pensées positif, on choisi de se concentrer sur ce qui est bon pour nous et on ne laisse pas de place à ce qui peut nous rendre malheureux. Si on choisi de ne pas se laisser polluer par des pensées négatives, on a donc davantage d’énergie pour adopter des attitudes positives, réaliser des projets et croire en soi. Adopter la pensée positive a un impact favorable sur toutes les sphères de notre vie, tant personnelle que professionnelle, puisque le positif attire le positif.

Comment adopter un mécanisme de pensées positif ?

Le cerveau arrête de se concentrer sur le négatif quand on créé l’habitude de se concentrer sur le positif. Pour cela, il convient dans un premier temps d’avoir envie de penser positivement, de choisir de se concentrer sur le positif plutôt que de s’apitoyer sur soi par exemple. Une fois qu’on a choisi d’opérer ce changement en nous, on peut identifier les images négatives qui s’immiscent le plus souvent dans notre esprit. Qu’est-ce qui ne me plait pas et quelles sont les pensées que j’ai à ce propos ? Ensuite, il convient de se demander ce que je souhaiterais avoir comme vision à la place et donc quelles pensées adopter. L’idée c’est chaque jour, d’identifier les pensées négatives qui s’immiscent dans notre esprit en développant comme un automatisme pour les reconnaître et les comprendre, c’est-à-dire d’identifier pourquoi nous avons cette pensée et l’émotion qu’elle suscite en nous. 

Pour adopter un mécanisme de pensée positif, il est également important d’adopter un regard sain sur soi et de développer un dialogue interne bienveillant en remplaçant les mots négatifs par des mots positifs. Si quand on se trompe ou qu’on oublie quelque chose on se dit intérieurement « je suis nulle », ou « qu’elle idiote » on entache notre estime de nous-même et on ne se donne pas toutes les chances de vivre sereinement avec soi-même. (Vous pouvez retrouver l’article sur l’importance d’être bienveillant envers soi-même juste ici). 

Enfin, comme nous l’avions vu avec l’article sur la responsabilité émotionnelle, nous sommes maîtres de la manière dont on se sent et donc on est libre de choisir ses pensées. On est libre de choisir de réagir de façon positive ou négative à une situation. Par exemple, si j’apprends que quelqu’un qui m’est très proche déménage loin de chez moi je peux choisir d’être triste, de me dire que cette personne va me manquer et que je vais être complètement démunie sans elle. Mais je peux aussi choisir d’être heureuse pour elle, me dire que sera l’occasion de couper un peu la routine et d’organiser des week-ends chez elle. 

Adopter un mécanisme de pensée positif ne veut pas dire de repousser les émotions négatives. Quand on ressent de la tristesse, de la colère, de la frustration, il ne faut pas les ignorer car ce sont des indicateurs. Reprenons l’exemple précédent, si quelqu’un qui m’est proche déménage je peux être triste, j’accepte de ressentir cette émotion qui n’est pas très agréable mais je peux choisir de penser de manière positive plutôt que d’alimenter ma tristesse avec des pensées négatives. Il faut bien se dire, que même les personnes qui semblent équilibrées ne ressentent pas que des émotions positives et ne réagissent pas en permanence de manière positive et calme aux évènements négatifs de la vie. Il faut accepter que tout n’est pas tout noir ou tout blanc et que les expériences négatives sont des moyens d’apprendre.

Vous l’aurez compris, pour adopter un mécanisme de pensées positif, il faut donc déjà en avoir envie. Ensuite, il faut se créer une nouvelle habitude en identifiant nos pensées négatives pour pouvoir mieux les comprendre et les changer.

Et vous, vous voyez le verre à moitié plein ou à moitié vide ? 

pensée positive

Adopter un mécanisme de pensées positif

 
 
00:00 / 0:07:55
 
1X
 
Partager:

6 Commentaires

  1. 15 septembre 2019 / 22:16

    C’est marrant parce que l’exemple du proche qui déménage loin ça m’est arrivé récemment et j’ai eu du mal à voir le côté positif des choses pour la personne (elle avait trouvé du travail dans une autre région) … Je pensais plutôt à moi et au manque que son départ allait provoquer en moi :/

    • Pauline
      Auteur
      23 septembre 2019 / 12:40

      Je suis contente si mon podcast résonne en toi 🙂 C’est pas facile de voir les choses différemment, surtout quand on est sur le coup de l’émotion 😉

  2. 18 septembre 2019 / 10:57

    Super article ! Je suis du genre à voir beaucoup de choses assez négativement mais j’essaie vraiment de changer et d’essayer de penser de façon plus positive. Merci beaucoup pour cet article qui m’aide à voir les choses autrement 🙂

    • Pauline
      Auteur
      23 septembre 2019 / 12:40

      Merci à toi pour ton retour sur mon article 🙂

  3. 25 septembre 2019 / 12:04

    Haaaa un nouveau podcast ! J’ai adoré, comme d’habitude ! <3 Il faut que j'aille écouter les autres, je crois que j'en ai loupé quelques uns.
    Savoir modifier ses schémas de pensées, c'est tellement important ! C'est vrai qu'elles ont un rôle super important sur notre quotidien… pas toujours facile mais tes clés pour booster notre pensée positive sont a appliquer sans modération.
    Personnellement c'est HYPER DIFFICILE pour moi de contrôler les pensées négatives mais avec un gros travail sur moi, j'y arrive. Et c'est vrai que le cerveau est un muscle. On CHOISIT de penser positif. Petit a petit, le cerveau s'y habitue et cela fonctionne.
    Bises ma belle !

    • Pauline
      Auteur
      29 septembre 2019 / 14:28

      C’est exactement ça ! Il faut déjà choisir de penser positif pour pouvoir le faire. Après, c’est un travail de tous les jours, c’est lent et progressif mais chacun son rythme et petit à petit les changements s’opèrent 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :