Qu’est-ce que la crise des 25 ans ?

Qu’est-ce que la crise des 25 ans ?

Cela fait plus de 6 mois maintenant que j’ai eu 25 ans. Et cela fait presque autant de temps que je me pose une multitudes de questions sur mon avenir. Ces deux derniers mois ont été particulièrement difficiles, car après avoir essayé de chercher du travail, de m’être dit « je me laisse un peu de temps », une phase de questionnements et d’angoisses est apparue avec son lot de rebondissements. Avant mon anniversaire en janvier dernier, j’appréhendais l’étape des 25 ans d’un point de vu personnel sans me douter que finalement ce qui me ferait le plus de soucis était mon avenir professionnel.

Le blues des 25 ans, un vrai malaise

On n’en parle pas tant que ça, la crise de la cinquantaine nous volant la vedette, mais la crise des 25 ans existe aussi et on est nombreux à passer par là. Les raisons peuvent être multiples, généralement cela coïncide avec la fin des études ou le début de la vie active et la confrontation avec la réalité du marché du travail peut être un véritable désenchantement. On se questionne « ai-je fait les bonnes études ? », « est-ce que ce métier me correspond ? » etc. Souvent aussi, parce que notre vie ne correspond pas aux projections qu’on s’en était faite plus jeune. Quand j’ai eu 20 ans, je pensais qu’à 25 ans je serais propriétaire, mariée, avec une bonne situation financière et que je pourrais partir en vacances 10 fois dans l’année ! En réalité, je termine tout juste mes études et je suis locataire d’un 20m² en banlieue parisienne. Oups.

Je pense aussi que le problème vient du fait qu’on a tendance à se comparer, à nos amis et à nos parents. Aujourd’hui à 25 ans, on est encore de grands enfants qui ont un pied dans le monde des adultes mais qui ne veulent pas grandir trop vite. Personnellement, je ne m’imagine pas du tout mariée et encore moins avec des enfants. Non pas que ce soit un aboutissement, on vit très bien célibataire ou en couple non marié et sans enfants, mais je pense qu’à nos âges c’est encore difficile d’imaginer « sortir du moule » que la société tente de nous imposer. Et pour cause, 25 ans c’est aussi l’âge où l’on voit nos premiers amis se marier et même avoir des enfants pour certains. Alors forcément, ça fait réfléchir.

Une grosse remise en question

Je vous en avais parlé sur Instagram il y a quelques temps, la fin de mes études et de mon contrat d’alternance m’ont fait traverser une grosse crise de doutes. Comme je vous le disais au début de l’article, cela fait plusieurs mois en réalité que je me pose un nombre incalculable de questions sur mon avenir professionnel. Je me demande si la voie que j’ai choisi me correspond vraiment, si elle correspond à mes valeurs personnelles et aux valeurs que je souhaite transmettre.

Apprendre à s’écouter

J’essai de me reconnecter à moi-même et de faire abstraction de l’avis des autres car tout le monde a un avis sur notre personne comme s’ils nous connaissaient mieux que nous-même. En réalité, leur réalité leur appartient, leur vision du monde professionnel et de la vie leur appartient et ne nous concerne pas. Personne ne va vivre votre vie à votre place. Alors autant faire en sorte qu’elle nous convienne à nous. Aujourd’hui je me sens déjà moins perdue. J’ai pris conscience de certaines choses que j’avais peur d’admettre et contre toute attente, je me sens mieux. Au 1er janvier de cette année, je vous disais que cette année serait l’année de tous les challenges et je ne croyais pas si bien dire. Une nouvelle aventure m’attend et même si j’ai peur, je sais que je fais les choses en fonction de ce dont j’ai envie et besoin aujourd’hui. Et c’est tout ce qui compte.

Et vous, vous avez été confronté à cette crise des 25 ans ?

 crise des 25 ans crise des 25 ans

Partager:

4 Commentaires

  1. 13 septembre 2019 / 22:23

    Je suis aussi passée par là l’an dernier … Ce n’est pas un âge facile mais comme tu le dis il ne faut pas chercher à se comparer aux autres. Nous avons tous des vies et des projets différents.

    • Pauline
      Auteur
      14 septembre 2019 / 15:23

      Exactement et il faut toujours avoir à l’esprit que c’est un état temporaire 😉

  2. 14 septembre 2019 / 15:43

    Je suis aussi passée par là, justement vers 23 25 ans… Pour ma part cela a aussi été très difficile mais après un gros voyage d’un an en Australie, une expatriation et m’être mise en free-lance j’ai enfin trouvé ma voie. La même que celle que j’avais étudiée, mais dans un contexte différent. Je suis certaine que tu trouveras aussi la tienne, prend le temps de t’écouter…
    Des bisous
    Auré
    http://www.plumedaure.com

    • Pauline
      Auteur
      17 septembre 2019 / 14:24

      Je suis contente pour toi 🙂 C’est pas évident de trouver sa voie et on est vraiment nombreux à se sentir perdu après les études ! Plus j’en parle autour de moi et plus je m’en aperçois !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :