Entretenir son blond

Avoir les cheveux blonds c’est du boulot. Je ne vais pas être très objective étant donnée que j’ai toujours été blonde. Car oui, je suis blonde de naissance. C’est une question qu’on me pose fréquemment et qui me surprend à chaque fois. Pour moi, qui n’a jamais changé de couleur de cheveux, me demander si c’est ma couleur naturelle, ça me fait me demander si j’ai « une tête de brune ». Plaisanterie mise à part, cet article peut aussi vous intéresser si vous êtes brune ou rousse. Ne partez donc pas si loin 😉

Les colorations et moi…

Comme je le disais précédemment, j’ai toujours été blonde. Quand j’étais enfant, j’avais les cheveux tellement clairs qu’ils étaient pratiquement blanc. Mais en grandissant, ma couleur a foncé et est devenue plus terne. J’ai donc commencé à faire des balayages. Quand je dis que j’ai commencé, c’est que la première fois que j’ai osé décolorer mes cheveux, c’était pour mes 19 ans et j’avais juste fait un tie and dye car je ne voulais pas toucher à ma racine. Et puis quand on commence on ne sait plus s’arrêter. J’ai donc rapidement entrepris d’injecter de la lumière dans mes cheveux en faisant des balayages 2 à 3 fois par an. Rien de fou non plus.

Un été, j’ai voulu que mes cheveux deviennent encore plus blond et j’ai donc acheté un shampoing éclaircissant (le Go blonder de John Frieda). Avec le soleil, la plage et le shampooing, mes cheveux sont devenus secs et surtout… jaune ! Pas doré, pas beige, jaune ! A partir de cette époque j’ai pris la bonne résolution de ne jamais plus toucher à mes cheveux moi-même et que seules les mains expertes d’un coiffeur y toucheraient.

Un blond différent selon sa carnation

Avant d’entreprendre une coloration ou un balayage, il faut savoir quel type de couleur vous va le mieux. Je ne vous parle pas de produits chimiques, mais bien de couleur et de chaleur. Il existe des blonds chauds (avec des reflets dorés) et des blonds froids (aux reflets beige). Cette règle est valable autant pour les blondes que pour les brunes. Car s’il existe des blonds chauds et des blonds froids, il existe également des bruns chauds et des bruns froids. Si vous êtes blonde et que vous souhaitez devenir brune (ou inversement) pensez bien que la chaleur de la couleur doit rester la même. Si les tons froids vous vont mieux au teint (c’est mon cas) et que vous êtes brune, ne faites pas de reflets dorés, mais des reflets de blond froid. J’ai l’exemple d’une amie brune qui a voulu éclaircir son brun en faisant quelques mèches blondes sur ses pointes. Malheureusement pour elle, sa coiffeuse lui a fait des mèches de blond chaud. Tout de suite en sortant elle a trouvé qu’elle avait mauvaise mine. Parce que les teintes chaudes ne lui conviennent pas. Il s’agit donc d’une règle vraiment importante pour éviter de regretter son passage chez le coiffeur.

Un soin spécialisé au quotidien

Le risque avec les cheveux blonds, c’est qu’avec le temps la couleur vire. Si comme moi vous avez un blond froid qui tire vers le beige, il aura tendance à jaunir avec les shampoings. Pour éviter de devoir retourner chez le coiffeur tous les mois, je vous conseille d’opter pour un shampoing adapté à votre cheveux. Dans mon cas, j’ai récemment découvert l’utilisation des shampoings violets. Autant vous dire que ça m’a changé la vie. Mon blond reste beige et comme la repousse ne me gène pas (je demande toujours au coiffeur de me faire des mèches « fondues » pour qu’on ne voit pas l’effet racine), ça me permet de faire un balayage tous les 3-4 mois seulement. Dans le commerce les shampoings violets sont surtout recommandés pour les personnes aux cheveux gris (car ils ont aussi tendance à jaunir) mais si vous voulez garder un blond froid c’est tout à fait adapté ! Au contraire, si vous voulez des reflets dorés, n’optez pas pour ce genre de produit, mais davantage pour des produits dédiés aux cheveux blonds qui permettront de nourrir votre chevelure.

L’été, le meilleur ennemi des cheveux blonds

Avec le soleil, l’eau salée et chlorée, nos cheveux sont particulièrement mis à rude épreuve pendant l’été. Il est donc conseillé de les protéger avec des huiles solaires protectrices (de préférence waterproof). En plus, les cheveux décolorés sont naturellement plus poreux que les autres, il convient donc de les hydrater tout au long de l’année en faisant des masques ou des bains d’huile (une à deux fois par semaine) pour qu’ils gardent toute leur souplesse. Et l’été, il est primordial de penser à protéger et à hydrater vos cheveux deux fois plus qu’à l’ordinaire ! Car en plus de les rendre secs et cassants, le soleil abîme votre couleur et vous pouvez vous retrouver avec un résultat non désiré…

Bref, blonde ou pas prenez soin de vos cheveux ♡

Suivre:
Partager:

2 Commentaires

  1. 30 mai 2017 / 22:05

    T’es toute belle ma puce ! Je les aime beaucoup les shampoings Garnier ! Pour ma part ma couleur de cheveux a beaucoup évolué ! J’étais blonde comme les blés (limite suédoise) jusqu’à mes 6 ans puis ensuite blond foncé puis châtain clair et maintenant un blond foncé chatain… Mais j’ai l’impression de foncer ! Pas cool !
    Des bisous
    Plume d’Auré
    http://www.plumedaure.com

    • 31 mai 2017 / 11:29

      Oui la couleur a tendance à foncer en grandissant :/ c’est pour ça que je me fais des balayages haha
      Gros bisous ma belle

Laisser un commentaire